The Deal : bien, mais sans plus

Tiré de la série Off-campus, ce premier opus de Elle Kennedy est un coup de coeur pour plusieurs lecteurs qui me l’ont conseillé. Toutefois, pour moi, ce ne fût pas le cas, et voici pourquoi !

 

20190319_125151_0001

Hannah Wells pense enfin avoir trouvé quelqu’un avec qui se caser. Malheureusement, il ne sait pas qu’elle existe. Si elle veut réussir à attirer son attention, elle devra prendre les grands moyens… Et accepter de donner des cours de rattrapage à Garrett Graham, la star de l’équipe de hockey de l’université. Garrett a tout ce qu’il faut pour devenir un joueur professionnel, mais ses mauvais résultats risquent de lui coûter sa place dans l’équipe. En échange des services de tutorat d’Hannah, il promet de l’aider à séduire le quart arrière de l’équipe de football. Leur drôle d’arrangement semble parfait sur papier. Toutefois, il se pourrait que cette entente change complètement leur vie…

 

20190319_125204_0001

Premièrement, sachez que j’ai été très mitigé par ce roman. Avec une note de 2,75/5, il ne m’a pas du tout convaincu malgré ses nombreux fans à travers la communauté de la new romance. Même si le bouquin reste addictif et se lit très vite, il n’en reste pas moins que plusieurs longueurs sont venues gâcher mon expérience. En fait, le dernier tiers du roman était, à mon sens, inutile et empli de passage à l’eau de rose (que j’ai trouvé peu crédible, vu la personnalité des personnages). Mon problème avec cela vient surtout du fait qu’en un chapitre, tout change ; Hannah et Garret se donnent des surnoms niais, agissent comme le petit couple parfait alors que leur relation était loin de l’être quelques pages avant. Ça m’a semblé… rapide. Très rapide.

 

tumblr_leqtkcAWCA1qcnhhzo1_500

 

Les passages importants de la fin (telles que la dénonciation de la violence conjugale) auraient pu ainsi être facilement emboîtés à d’autres moments dans le livre. Et puis, si le début n’était pas trop cliché, la fin m’a fait lever les yeux au ciel. Sans spoiler, ce qui s’est passé avec le père de Garrett était tellement évident et n’a fait qu’ajouter des pages inutiles au roman. C’est dommage, car sans cela, l’histoire aurait franchement gagné en force selon moi.

Malgré tout, le thème du viol, qui est abordé de façon assez originale dans l’oeuvre d’Elle Kennedy, a été bien mené et était très réaliste. Il montrait cet autre aspect que l’on voit peu, que je ne dévoilerai pas pour ne pas trop en dire.

Côté personnage, ça n’a pas non plus fonctionné pour moi. Il m’est difficile de dire pourquoi exactement, mais je ne me suis pas du tout attaché à Hannah, Garrett était de loin mon préféré, même si plusieurs passages sexistes m’ont un peu rebuté. Après, dans la New Romance, il est difficile de s’en sortir sans avoir droit au stéréotype du mâle alpha (au moins, Garrett n’était pas un coeur de pierre, alors merci !). Bien sûr, je ne condamne pas toutes les oeuvres de NR (ce serait hypocrite, car j’en écris, ouspi), mais certains archétypes habituels me rappellent pourquoi j’ai du mal, aujourd’hui, à lire ce genre de romance. Hannah ne se laisse pas marcher sur les pieds, elle est forte, c’est ce qui m’a toutefois plu, même si j’ai eu du mal à ressentir quoique ce soit vis-à-vis d’elle.

En sommes, le roman se lit rapidement via une plume fluide et très simpliste, mais le manque d’attachement aux personnages, les quelques situations trop évidentes et clichés ainsi que les messages parfois un peu limite véhiculé dans l’ouvrage m’ont freiné dans mon appréciation.

 

Et vous, l’avez-vous lu ? L’avez-vous apprécié ?

 

Titre : The Deal (ou L’Entente)

Auteure : Elle Kennedy

Éditeur :  Hugo & Cie, 2017

Nombre de pages : 487

2 réponses sur « The Deal : bien, mais sans plus »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s