Ces nuances entre nous : un shojo tout en douceur !

Si les shojos « feel good » se ressemblent souvent les uns les autres, celui-ci offre un vent de fraîcheur aux lecteurs. Des personnages hauts en couleur, différents, et humains. Une merveille !

20200114_130853_0000

20200110_163314_0000

Shinobu est rentrée au lycée depuis à peine un mois. Elle mène son quotidien de manière plutôt ordinaire, en se laissant aller au fil des jours sans passion véritable ou objectif de vie. Mais lorsqu’au détour de la salle d’arts plastiques, elle croise la route d’Okachimachi, un de ses camarades, la lycéenne va commencer à se poser des questions… Et si sa vie était en train de prendre de nouvelles couleurs ?

 

20200110_163305_0000

Les deux premiers tomes m’ont vraiment plu. Les shojos « feel good » sont toujours agréables à lire, car nous y retrouvons des personnages sains, positifs, qui s’entraident et veulent que le bien de l’autre. Nous sommes loin des shojos avec des personnages qui ont tendance à se rabaisser ou à se manipuler pour obtenir ce qu’ils veulent (ce qui, encore une fois, est trop présent dans la culture japonaise…).

9782369747352_p_6

Ainsi, nous avons Shinobu et Okachimachi qui font connaissance par hasard. Chacun d’eux renferme leurs doutes et leurs faiblesses, mais apprendra, au fil des pages à se découvrir et à se faire mutuellement confiance. J’ai beaucoup aimé voir leur relation évoluer. Okachimachi est très drôle, puisqu’il n’y connaît rien à l’amitié ou à l’amour. Il paraît donc maladroit, sans tomber dans le cliché du timide maladif. Au contraire ! Quant à Shinobu, nous la voyons s’ouvrir et sortir de son univers terne et morne. Cela amène des passages doux, beaux et réconfortants. Mon petit coeur a fondu à plusieurs reprises…

planche-nuances-entre-nous-akata

Via les deux protagonistes, l’auteure met de l’avant des thématiques originales et qui portent à réfléchir. Par exemple, à travers Shinobu qui a tendance à toujours abandonner ses passions à mi-chemin, elle conteste notre persévérance et notre tendance à vite abandonner. Cela est si facile dans notre société actuelle ! Elle parle d’ouverture d’esprit, de courage et de la poursuite de ses rêves, tous des thèmes importants, mais légers, qui sauront nous mener à nous remettre en question sans heurter notre sensibilité.

En bref, une lecture légère, doudou, qui renferme toutefois du sérieux et plein de bonté. Je vous conseille ce shojo, il m’a vraiment charmé, sans compter les dessins qui sont tout simplement sublimes ! Un gros coup de coeur pour ce début de série !

Merci à Interforum Canada et Akata pour l’envoi de ce manga !

 

Et vous, êtes-vous plus du genre shojo ou shonen ?

20191023_163956

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.