Mission échouée : une romance ? Un roman noir ?

Si le quatrième de couverture laisse présumer une romance typique, détrompez-vous. Ce roman, que je qualifierai de roman noir, renferme, certes, de l’amour, mais autant de violence et de cruauté que le meilleur bouquin policier qui soit !

 

mission échouée

 

20200110_163314_0000

À bientôt trente ans, le danger plane en permanence autour de Caleb. Il sillonne le monde sans attache, avec pour seul objectif : obéir aux ordres. Léonie est pleine d’ambition et vient d’obtenir un poste haut placé à l’hôtel Kronenhof, en Suisse.

Alors que Caleb séjourne dans cet hôtel, la jeune femme attire son attention. Sans s’en rendre compte, Léonie finit par franchir le mur qu’il s’est construit pendant de longues années d’isolement.

Intrigué, tenté, Caleb cède à cette liberté condamnée.

Léonie devient sa faiblesse.

Il l’a repérée. La partie ne fait que commencer. Il sera son seul espoir et elle, sa dernière mission.

Laissez Léonie et Caleb vous entraîner à travers la Suisse, dans un tourbillon d’action et d’émotions.

 

20200110_163305_0000

Ce roman, autoédité, m’a agréablement surprise. En général, je suis assez sceptique lorsque l’on parle d’auto-édition (sans mettre tout le monde dans le même panier, certains auteurs ne prennent même pas la peine de corriger leurs bouquins avant de les mettre en vente…), et si vous êtes comme moi, je vous rassure, ce n’est pas le cas ici !

En plus des fautes absentes, la plume de l’auteure est très belle. Elle sait manier les mots de la bonne manière et parvient à ajuster son ton selon les différentes scènes, ce que j’ai trouvé génial. Le début, plus doux et drôle, diffère grandement des scènes violentes et crues qui arrivent vers le milieu de l’histoire. Et pour être crues, elles le sont !

« Laurent, laisse-moi tranquille si tu ne veux pas te prendre une raclée et ce n’est pas Caleb qui te la donnera. »

Dans cette romance, l’on retrouve deux points de vue. Celui de Caleb, un homme enjoué, sarcastique, entraîné et sûr de lui, ainsi que Léonie, une femme déterminée, parfois naïve, mais forte d’esprit. Au premier coup d’oeil, ils vont tomber sous le charme l’un de l’autre, et de là, le danger ne va jamais cesser de les guetter. Plus nous tournons les pages, et plus nous sentons la tension monter ; leur relation, douce et mignonne au départ, se trouve rapidement plongée dans une sphère infernale lorsque le métier de Caleb fout tout en l’air (no spoiler, promis).

J’ai beaucoup aimé le personnage masculin. Ici, nous sommes loin du bad boy tatoué et arrogant, bon Dieu que ça fait du bien ! Nous rencontrons plutôt un homme qui se sert de son intelligence et de son charme naturel, ce qui amène nécessairement des joutes, des répliques et des petites chamailles épiques ! Quant à Léonie, j’ai bien aimé son côté rafraîchissant. Même si elle m’a semblé un peu naïve à certains passages, ce n’est rien d’agaçant, et la suite rattrape bien les choses ; plus elle évolue, et plus nous découvrons une jeune femme maligne, qui ne se laisse pas écraser et qui fera tout pour vaincre ses ennemis.

« — Vous avez enlevé mes habits ?

— Oui.

— Pardon ? demandé-je, incrédule.

Mon couteau continue de le menacer.

— Oui, mais dans le noir.

— Ça ne change rien ! crié-je.

— Ben oui, car je ne pouvais rien voir, tente-t-il de se justifier, essayant tant bien que mal de ne pas rire. »

Ce genre de petites scènes m’a arraché plus d’un rire. Malgré le fait que leur relation s’est développée un peu trop vite à mon goût, je me suis beaucoup attachée à Léonie et Caleb. Ces deux-là sont faits l’un pour l’autre, et cela rend encore plus difficiles les épreuves qu’ils devront traverser pour rester ensemble.

Je vous avertis, cependant. Certains passages peuvent heurter votre sensibilité. La cruauté de l’auteure est sans renoms. Toutefois, je trouve que cela apporte beaucoup de réalisme au roman. Lorsque l’on traite de l’univers du crime dans les romances, le tout est très léger et souvent banalisé. Pas ici. Avec une main de maître, Anouk met de l’avant toute la violence, la cruauté et l’horreur de ce monde. Que ce soit Léonie, Caleb, Nathan, tous souffrent et personne n’en échappe.

Personne.

« Je ne sais pas si toutes ces souffrances valaient la peine, mais elles font partie du passé. On ne peut pas le changer. L’avenir nous ouvre ses bras et le présent n’attend que nous. »

Les retournements de situations s’enchaînent, nous trouvons à peine le temps de respirer. Je me répète, mais le début du roman n’annonce pas du tout ce qui va suivre, mon petit coeur n’était pas prêt (j’étais choquée, vraiment). L’émotion des personnages nous frappe de plein fouet. Impossible d’en échapper indemne. Nous vivons chaque instant avec eux, les plus beaux comme les plus mortels, et rien ne vous laissera de marbre (pas même le sort des personnages secondaires, pour qui j’ai versé quelques larmes).

Malgré une fin un peu longuish à mon goût (l’auteure tenait à nous montrer ce qui se passe après les traumatismes vécus, comment les personnages parviennent à se reconstruire), j’ai adoré « Mission échouée ». Plus proche du roman noir que de la romance, il saura vous tenir en haleine, tout en amenant un brin de douceur avec la relation entre Léonie et Caleb. En bref, une lecture rapide, addictive, traitant de sujets lourds avec perfection, qui réussira à vous divertir en ces temps difficiles.  Je vous la recommande chaudement ! En plus, c’est l’occasion idéale pour soutenir une auteure méconnue, sortie tout droit de la Suisse.

 

Et vous, quel est le dernier roman autoédité que vous ayez lu ?

20191023_163956

 

 

 

 

Une réponse sur « Mission échouée : une romance ? Un roman noir ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.